La particularité de l’enseignement que nous avons reçu de J.A. Lavier, est d’être si parfaitement clair et concis que l’on est en possession d’une connaissance qui, au bout de 3 cycles d’enseignement de 3 jours, permet de pratiquer la médecine traditionnelle chinoise.

Cependant, la médecine traditionnelle chinoise est tellement variée, faite de tellement de facettes d’approche du patient et de sa pathologie, qu’il est indispensable, dans l’intérêt de l’exercice du praticien, et de la santé du patient, de se former en continu, afin de toujours avancer dans la connaissance.

La simple formation en 3 cycles est donc suffisante pour exercer, mais on ne peut, dans ce laps de temps, aborder tous les sujets enseignés par J.A. Lavier.

N’exercer que sur cette base serait limiter la pratique de la Médecine Traditionnelle Chinoise (M.T.C.) à une simple technique parmi notre éventail de solutions thérapeutiques.

Or la M.T.C. est bien plus que cela.

Il ne faut jamais oublier que l’origine de la M.T.C. admise par tous se situe environ 2700 ans A.C.

Elle est aussi une des premières expressions de la pensée chinoise de tous temps, si éloignée de la nôtre, et si riche d’enseignement…

Les analogies, qui sont la base de cette pensée sont l’expression même du taoïsme métaphysique, sont également la base de la médecine traditionnelle chinoise.

Nous devons vraiment intégrer ces notions dans notre vie quotidienne.

L’enrichissement que nous en retirons est non seulement utile sur le plan professionnel, mais bien plus encore sur le plan personnel.

Cela demande un ensemble de connaissances que J.A. Lavier nous a fourni, nous nous devons de le transmettre.

L’étude de la tradition taoïste, avec des sujets tels que le Yi Tching, l’uranologie (étude de l’homme sous le Ciel), l’étude de l’évolution de l’écriture des caractères chinois, apportent une connaissance complémentaire indispensable au praticien de médecine traditionnelle chinoise.

Tout ceci peut paraître ardu, mais avec son génie de l’enseignement, J.A. Lavier nous a donné toutes les clés pour y accéder et comprendre aisément.

Ces compléments d’étude se font pendant les séances bi-annuelles de formation continue de la S.M.A.C., dans la meilleure ambiance de transmission des anciens élèves aux plus nouveaux et dans le respect de l’enseignement reçu de Jacques-André Lavier.

Les traductions des caractères chinois, telles que nous les pratiquons, ne sont pas compliquées.

On ne nous demande pas de tenir une conversation en chinois, mais de COMPRENDRE la composition et le sens des caractères : ils nous en apprennent plus que de longs discours.

Il est INDISPENSABLE que chaque élève ayant acquis les trois premiers cycles s’initie à cette pratique, c’est la seule façon de faire perdurer l’enseignement de J.A. Lavier.

Les séances de l’Institut sont dédiées à ce travail, et il est capital que de plus en plus d’élèves souhaitant gagner en qualité, professionnelle autant que personnelle, rejoignent ces journées d’étude, nous vous accueillerons avec plaisir.

Martine Lapéronnie – Pierron, Octobre 2021

Formation de base

La formation proposée par la S.M.A.C. a pour vocation de transmettre l’enseignement du Pr. J.A. Lavier.

Cet enseignement se veut le plus proche possible de la Tradition.

Il s’organise sous forme de trois cycles de deux jours et demi, proposés à 6 mois d’intervalle.

A l’issue des trois cycles, l’étudiant peut accéder aux réunions tri-annuelles de la S.M.A.C. en guise de formation continue.

La force de l’enseignement du Pr. Lavier se trouve à la fois dans son caractère concis et son aspect authentiquement traditionnel.

Chaque lieu de formation est précisé à la rubrique “évènements”.

Le 1er cycle est fondamental.
Les notions abordées servent en pratique courante.
Même si par la suite on est amené à étudier des systèmes de soins plus spécifiques, le contenu de ce cycle est la base du travail de l’acupuncteur.
Ici, l’étudiant apprend la physiopathologie telle que la conçoit la Médecine Traditionnelle Chinoise.
Il apprend également l’arbre diagnostique qui, à partir d’une classification des symptômes, permet de déterminer l’outil thérapeutique adapté à la situation (aiguille ou cautérisation à l’armoise) et la conduite du traitement.
Il apprend l’organisation des points d’acupuncture et les moyens de les localiser de façon fiable.
A l’issue de la formation, tous les points ne sont pas connus, bien sûr, mais l’étudiant est capable de les localiser en fonction de ses besoins.
Il pourra alors les piquer et/ou les chauffer à l’armoise.

Une partie de ce premier cycle est également consacrée aux techniques propres à la pédiatrie et à la rhumatologie.

En matière de pédiatrie, il faut savoir qu’en-dessous de l’âge de 6 ans, l’enfant ne possède pas le système des points d’acupuncture de l’adulte.
Avant 6 ans donc, l’enfant ne reçoit pas d’aiguille ni de cautérisation. On le soigne grâce à un ensemble de points répartis en projection de la colonne vertébrale et sur les membres, voire les extrémités.
Ces points doivent alors être stimulés par de petits tapotements jusqu’à la rubéfaction de la peau. A chaque pathologie s’applique sa série de points.
A partir de 6 ans et jusqu’à l’âge de 12 ans, l’enfant sera traité par la même technique, mais sur cette tranche d’âges, les premiers points définitifs apparaissent, et il est alors possible d’envisager la pose de quelques aiguilles, voire de chauffer des points.

En conclusion, à l’issue de ce premier cycle, l’étudiant est capable d’aborder le traitement d’un grand nombre de pathologies, tant chez l’adulte que chez l’enfant.
L’étudiant repart de cette formation avec des planches d’acupuncture, un “vade-mecum” et le matériel nécessaire à ses premières expériences.

Le 2ème cycle comporte bien entendu quelques révisions.
Il sert à répondre aux premières questions que se pose l’étudiant qui aura entre-temps et tout naturellement appliqué les aiguilles, les cautérisations, ou la technique pédiatrique.
Outre ces révisions, ce cycle aborde de façon plus spécifique l’agencement des points d’acupuncture, ceci afin de comprendre les connexions entre chaque partie du corps humain, et également les liens avec les fonctions organiques sous-jacentes.
Une place importante est également faite à l’approche des manifestations émotionnelles et leurs retentissements sur la physiologie.
Ce cycle donne les moyens de les traiter.

Avec le 3ème cycle de base, l’étudiant aborde certaines particularités de la Médecine Traditionnelle Chinoise telles que :
– La pulsologie : prise de pouls et traitements requis en fonction des anomalies détectées,
– La diététique à visée thérapeutique, à partir des données fournies par la prise de pouls et conformément au Principe des Cinq Eléments de la physiologie chinoise.
– L’Uranologie, science qui a pour but de déterminer les spécificités de chaque individu en termes d’orientation émotionnelle et de constitution physique, en fonction de l’étude de son ciel de naissance.

Un 4ème séminaire approfondit ces connaissances.

Le 4ème cycle étudie :

  • Les symptômes 厥 Tchué, 風 Fong, 痺 Pi et 痿 Wei.
  • 厥 Tchué et 風 Fong sont des symptômes 陽 Yang, faibles pour 厥 Tchué, violents pour 風 Fong.
  • Les syntopes (points 輸 Hsu antiques pour certains), situés aux bras et aux jambes, zones où ont lieu les plus grandes variations d’énergie, et qui donnent la possibilité de soigner les 厥 Tchué, les 風 Fong et les 痺 Pi.
  • Les pouls qualitatifs permettant de déceler les dérèglements de l’énergie avant que les symptômes n’apparaissent.
  • Les 6 énergies qui, avec leurs liaisons aux 5 éléments, permettent de mieux comprendre les cycles célestes qui conditionnent le climat et l’apparition des maladies.

Le prix de chaque séminaire est de 500 euros dont 100 € payables à l’inscription (le chèque est prélevé au moment du séminaire).

Formation continue

Elle consiste en trois réunions annuelles:

  • Une au printemps (Avril ou Mai), à Lyon: Hôtel Le Lumière, 26 Rue Villon 69008 Lyon
  • La seconde  à l’Automne (Octobre) également à Lyon: Hôtel Le Lumière, 26 Rue Villon 69008 Lyon
  • La réunion de fin Janvier concerne uniquement lInstitut. 

Les séminaires de formation continue de l’Institut, sont consacrés à l’étude du chinois dans les textes anciens, ainsi qu’à celle de la paléographie chinoise, qui nous offre une approche très intéressante sur l’étymologie des noms des points d’acupuncture.

Lors de chaque réunion de la SMAC, la première journée du jeudi est dédiée exclusivement à l’Institut.

Jacques-André LAVIER

Jacques-André LAVIER
1922-1987

Liens

Evénements et stages à venir :

Oct
7
jeu
9 h 00 min Réunion de formation continue @ Hôtel Le Lumière
Réunion de formation continue @ Hôtel Le Lumière
Oct 7 @ 9 h 00 min – Oct 9 @ 18 h 00 min
Programme : ♦     Jeudi matin : (Institut) Découverte du chinois : comment traduire (Brigitte) ♦     Jeudi après-midi : (Institut) Etude étymologique des noms de points. ♦    Vendredi matin : Cas cliniques (Violaine, Anthony) Points de la cuisse (Bruno) Points Mou avec graphie (Régina) ♦    Vendredi après-midi : Astronomie (Patrick)[...]
Oct
22
ven
9 h 00 min Stage de 太亟拳T’ai Tchi Tchuan @ Centre Notre Dame
Stage de 太亟拳T’ai Tchi Tchuan @ Centre Notre Dame
Oct 22 @ 9 h 00 min – Oct 24 @ 12 h 00 min
Le Dr. Patrice Fournier organise un stage de formation à la pratique du 太亟拳T’ai Tchi Tchuan.
Nov
26
ven
9 h 00 min 1er cycle de formation de base à... @ Maison Grenouille
1er cycle de formation de base à... @ Maison Grenouille
Nov 26 @ 9 h 00 min – Nov 28 @ 12 h 00 min
Le 1er cycle est fondamental. Les notions abordées servent en pratique courante. Même si par la suite on est amené à étudier des systèmes de soins plus spécifiques, le contenu de ce cycle est la base du travail de l’acupuncteur. Ici, l’étudiant apprend la physiopathologie telle que la conçoit la Médecine Traditionnelle Chinoise. Il apprend également l’arbre[...]
Mar
18
ven
9 h 00 min 3ème cycle de formation de base ... @ Maison Granouille
3ème cycle de formation de base ... @ Maison Granouille
Mar 18 @ 9 h 00 min – Mar 20 @ 12 h 00 min
Avec le 3ème cycle de base, l’étudiant aborde certaines particularités de la Médecine Traditionnelle Chinoise telles que : – La pulsologie : prise de pouls et traitements requis en fonction des anomalies détectées, – La diététique à visée thérapeutique, à partir des données fournies par la prise de pouls et conformément au Principe des Cinq Eléments de la[...]